Suis-je bipolaire ? Symptômes et solutions !

78 Likes Comment

Encore appelés troubles maniaco-dépressifs, les désordres bipolaires sont une maladie qu’il peut être relativement difficile de diagnostiquer. La plupart des malades auront en moyenne consulté entre 3 et 4 médecins avant de se faire diagnostiquer ce mal : on estime que 26% des malades ne seront pas diagnostiqués après un rendez-vous chez un médecin généraliste. Certains signes et symptômes spécifiques peuvent tout de même aider à identifier ce mal qui concernerait en réalité de nombreuses personnes trop souvent déprimées, et qui ignorent tout simplement en souffrir. Découvrez ici les symptômes et les traitements des troubles bipolaires.

Entre épisodes dépressifs et maniques : les symptômes

Les épisodes maniaques durent en moyenne plus d’une semaine. Ils peuvent s’étendre de 4 à 8 semaines, et les médecins recommanderont des hospitalisations pour les épisodes les plus alarmants. Un épisode maniaque est souvent annoncé à l’avance par certains signes comme :

  • Une euphorie caractéristique qui donne à l’individu l’impression d’avoir plus d’énergie ;
  • Une plus grande tendance à aller vers les autres et un accroissement des échanges sociaux ;
  • Une irritabilité facile ;
  • Une estime de soi qui semble à son plus haut point ;
  • Des phases d’insomnies ;
  • Des achats inconsidérés et une sorte d’hyperactivité.

Dans certains cas, ces symptômes de l’épisode maniaque s’accompagnent d’hallucinations et de délires.

Les épisodes dépressifs peuvent s’étendre en revanche de 2 à 6 mois lorsque le patient ne profite pas d’un traitement. Les épisodes dépressifs sont caractérisés par de profonds sentiments de tristesse et par une perte d’intérêt pour les autres et pour toutes les activités quotidiennes. On notera pendant ces phases :

  • Des périodes de perte d’appétit et une perte de poids ;
  • Dans certains cas l’individu dépressif aura au contraire tendance à se réfugier dans la nourriture, ce qui entraînera une prise de poids rapide ;
  • Une difficulté à prendre des décisions ;
  • Une baisse de l’estime que l’on a de soi ;
  • Des insomnies ou une relative incapacité à se décider à quitter le lit ;
  • Des envies de suicide.

Chez les patients les plus jeunes, on notera aussi le délire et le sentiment de persécution comme symptômes des troubles bipolaires. L’individu change d’humeur très rapidement, et ce, de nombreuses fois au cours d’une même journée. Au début des désordres bipolaires, les symptômes peuvent cependant se résumer aux épisodes maniaques. Ces derniers ne seront alternés par les phases de dépression qu’avec l’évolution du mal chez l’individu.

Les troubles bipolaires constituent un handicap de taille pour les individus qui en souffrent, aussi bien sur le plan social que sur le professionnel.

Ils peuvent avoir des conséquences importantes sur la qualité de vie en famille des individus qui en souffrent ; ces derniers ayant dans une proportion de 50% tendance à avoir des pensées suicidaires.

Traitement des troubles bipolaires

On distingue différentes catégories de traitements pour les troubles bipolaires. Ils visent à améliorer l’état général du patient relativement aux facteurs biologiques, psychologiques, ou sociaux qui le caractérisent. Lorsqu’il bénéficie d’un traitement adéquat, l’individu bipolaire peut retrouver une certaine stabilité aussi bien à la maison et sur un plan personnel que dans le cadre de son travail.

Traitement médicamenteux ou biologique des troubles bipolaires

Les traitements médicamenteux des désordres bipolaires sont axés essentiellement autour de substances qui permettent une relative stabilité de l’humeur. Ces médicaments n’agissent ni comme des calmants ni comme des produits stimulants. On distingue 3 différents types de produits stabilisateurs de l’humeur dans le cadre des traitements préventifs ou curatifs des troubles bipolaires : le Lithium, l’épival, et le Tégretol. Lorsque le patient semble développer une résistance à ces différents médicaments, on peut avoir recours à la sismothérapie ou à l’ECT (électroconvulsivothérapie). Il s’agit d’un traitement réalisé par le corps médical habilité, et sous anesthésie générale du patient. Dans les meilleures conditions, ce traitement est efficace et peut favoriser un retour du patient à un état stable. Pour les épisodes maniaques, des thermorégulateurs sont aussi prescrits sur la durée au patient. L’efficacité de ces différents médicaments ne sera pas la même selon les individus.

 

Cependant, certaines études, l’alimentation et le poids de l’individu sont des facteurs qui entrent en ligne de compte dans l’efficacité des traitements médicamenteux contre la bipolarité.

Les antidépresseurs : une administration contrôlée

L’utilisation d’antidépresseurs chez les individus bipolaires doit se faire avec attention, et les malades doivent être considérés individuellement. La prescription de ces substances présente en effet le risque de faire passer le patient à un état hypomaniaque ou maniaque (ce passage est encore appelé virage de l’humeur). Le danger est que les alternances de périodes de prises et d’arrêt de prises de médicaments comme les antidépresseurs favorisent le développement de cycles rapides de la maladie.

Cependant, lors d’un épisode dépressif où le patient nourrit des pensées suicidaires, la prescription d’antidépresseurs est très recommandée. Le patient devra bénéficier de toute la surveillance nécessaire. Pour le cas des dépressions sévères, il peut être nécessaire d’hospitaliser le patient. Les antidépresseurs seront alors perfusés au patient pour des délais d’action plus courts. Les traitements par sismothérapie seront proposés lorsque la douleur morale devient trop intense pour le patient, ou lorsque les pensées suicidaires liées à des symptômes physiques (refus de s’alimenter…) rendent le cas du patient grave.

L’importance des habitudes alimentaires pendant les traitements médicamenteux

Ces études ont mis en évidence le fait que les individus ayant de bonnes habitudes alimentaires (grande consommation de fruits et de légumes, IMC normal, régime équilibré) présentaient des réactions bien plus favorables aux différentes substances médicamenteuses que les individus qui vivent avec de mauvaises habitudes alimentaires qui sont en surpoids (consommation excessive de matières grasses, de sucreries, d’aliments industriels, d’alcool ou de tabac, etc.).

Le contrôle du poids des patients et de leurs habitudes alimentaires serait donc un moyen d’augmenter les chances de réussite des différents traitements contre les troubles bipolaires. Les résultats de ces études (qui nécessiteraient d’être confirmés par des études à plus grande échelle) soulignent que les individus bipolaires gagneraient à bénéficier de suivis diététiques pendant le traitement de la maladie.

 

Le traitement par psychothérapie

La psychothérapie est efficace pour aider les personnes souffrant de troubles bipolaires. Elle permet au patient de lutter contre les changements d’humeur grâce à des stratégies d’adaptation précises. Il est en effet possible de prévenir les épisodes de manie en jouant sur le sommeil du patient et sur sa régularité, en ayant recours à la pratique régulière d’exercice physique, et en faisant attention à son alimentation. Il est judicieux d’informer les parents et les proches des personnes souffrant de bipolarité.  

  • La psychothérapie aide le patient à développer son habileté à contrôler ses émotions, à améliorer son sentiment de plaisir et à évaluer ses pensées de façon à les maintenir dans la réalité ;
  • Elle aide à identifier les signes précoces des épisodes dépressifs et à les différencier des humeurs normales ;
  • Elle donne au patient une meilleure conscience de son contrôle sur sa qualité de vie présente et future.

L’association des substances permettant de stabiliser l’humeur du patient, d’une hygiène de vie correcte, et d’un travail consciencieux du patient dans le sens de son rétablissement par le moyen de la psychothérapie est le chemin pour lui permettre de trouver la stabilité rapidement.

 

Tu pourrais aimer

Laure

A propos de l'auteur: Laure

Psychologue, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de rendre l'information et mes connaissances accessibles aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *