L’éjaculation précoce : un problème psychologique ?

26 Likes Comment

La satisfaction sexuelle dans un couple contribue indéniablement à l’épanouissement de celui-ci. Cependant, lorsque le partenaire souffre d’éjaculation précoce, cela peut sérieusement nuire à cette harmonie. De quoi s’agit-il réellement?

L’éjaculation précoce, qu’est-ce que c’est ?

L’éjaculation en elle-même se révèle un phénomène qui accompagne l’orgasme chez l’homme. D’autres personnes l’assimilent à la virilité, étant donné qu’elle joue un rôle déterminant dans le processus de satisfaction de la femme. En effet, lorsqu’elle est prématurée, la femme n’en tire aucun plaisir pendant les ébats.

Malheureusement, ce dysfonctionnement touche environ 20 à 30 % des hommes sur la planète. Afin de le surmonter, vous pouvez consulter les solutions proposées sur www.therapie-couple.org.

Quelle notion interprète au mieux le phénomène ?

Il n’existe pas de définition figée pour ce trouble sexuel. Son sens diffère d’un avis à un autre, et le facteur « durée » ne permet pas de l’appréhender véritablement. De son côté, l’ISSM (The International Society for Sexual Medicine) définit l’éjaculation précoce sous trois formes à savoir : primaire, secondaire et tertiaire.

La première apparaît dès l’expérience sexuelle de dépucelage. Elle se manifeste par un dysfonctionnement qui se caractérise par une éjaculation prématurée. Celle-ci survient régulièrement une minute avant ou après la pénétration vaginale.

La deuxième, quant à elle, est observée après un moment de sexualité sans aucun problème. Cependant, plus tard, on assiste à une réduction cliniquement significative de la durée de latence éjaculatoire, souvent en amont ou en aval de 3 minutes de pénétration vaginale. En ce qui concerne la dernière forme, elle consiste à une incapacité de contrôler ou retarder la jouissance, lors de chaque relation sexuelle.

Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce ?

Pendant longtemps, ce trouble a été associé à des problèmes de nature psychologique. Aujourd’hui, des études ont démontré qu’elle peut être également d’ordre comportemental, génétique et neurobiologique. En réalité, les raisons exactes semblent inconnues.

Cependant, plusieurs facteurs biologiques pourraient l’expliquer principalement :

  • Une très forte sensibilité du gland ;
  • Une grande excitabilité du réflexe d’éjaculation ;
  • Des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau ;
  • Une hypersensibilité de certains récepteurs nerveux (notamment les récepteurs liés à la sérotonine) ;
  • Une inflammation de la prostate (prostatite chronique) ;
  •  Des anomalies de la glande thyroïde.

Parmi les autres causes, on peut citer le stress, l’anxiété, le changement de partenaire ou les mauvaises habitudes liées à la masturbation.

Quels sont les traitements disponibles ?

Thérapie Images - Téléchargez des images gratuites - PixabayLa Société internationale de médecine sexuelle suggère une prise en charge combinée : des soins pharmacologiques et une intervention psychosexuelle.

En outre, un suivi en sexothérapie ou psychothérapie est également conseillé, surtout lorsque les conséquences psychologiques du malaise demeurent importantes.  De plus, vous pouvez consulter un psychologue depuis votre domicile grâce aux E-thérapies qui font leurs preuves. Des traitements locaux sont aussi recommandés comme le stop-and-go.

En gros, l’éjaculation précoce loin de s’avérer une simple maladie constitue un réel problème chez l’homme. Elle se révèle une véritable torture psychologique, en ce sens que la victime est complexée et renfermée. Non seulement elle a honte d’en parler, mais elle se culpabilise vis-à-vis de sa partenaire. Ce trouble de la « jouissance rapide » demeure principalement de source psychologique. La meilleure façon d’en venir à bout reste de prendre contact avec un médecin et d’exposer clairement son problème.

Tu pourrais aimer

Laure

A propos de l'auteur: Laure

Psychologue, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de rendre l'information et mes connaissances accessibles aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *