Erreurs médicales : comment les éviter au maximum dans son établissement ?

52 Likes Comment

Les erreurs médicales sont récurrentes aujourd’hui, car elles sont à la base de 300000 décès par an, et en France uniquement. Certes, le risque zéro n’existe pas en médecine, mais de bonnes actions peuvent aider à moins commettre ces erreurs fatales. La santé n’a pas de prix, alors il serait bien de prendre note de ces quelques mesures pour éviter les erreurs médicales dans votre profession.

Avoir les bons équipements

La médecine sauve des vies, mais elle peut être aussi à la base de leur perte. On ne sait pas exactement d’où viendra l’erreur, mais il serait déjà bien d’avoir des équipements à la pointe de la technologie pour éviter un tant soit peu les erreurs médicales. Les appareils d’anesthésie, les équipements de stérilisation, le mobilier chirurgical, les accessoires de tables d’opération… tout doit être disponible dans cette salle d’opération où les patients se retrouvent souvent entre la vie et la mort. Pour être paré à toute éventualité, vous aurez donc besoin d’un avocat spécialisé dans le droit de santé ici. Ce dernier pourra vous défendre en cas d’erreur médicale. En dehors de ces équipements de bloc, les scannais, l’aide des laboratoires d’analyse bien équipés permettront à votre personnel de faire de meilleurs diagnostics.

Un personnel qualifié

Tous ceux qui se dirigent vers votre établissement espèrent en vous et savent qu’ils auront la vie sauve. De votre côté, vous devez avoir un personnel qualifié pour leur garantir un service de qualité. Aux urgences, les erreurs médicales sont plus récurrentes qu’ailleurs. Tous les cas possibles peuvent venir dans une demi-journée. Vos médecins doivent donc être psychologiquement préparés à un travail intense. En effet, ils doivent rester bien vigilants, car même si certains cas se ressemblent, ils ne sont pas les mêmes et ne conduiront donc pas au même résultat.

Misez aussi sur le nombre

En dehors de la compétence de vos médecins, vous ne devez pas être en manque de personnel. Les heures de gardes doivent être de moins en moins longues si vous voulez une forte concentration au travail. N’autorisez donc plus des heures de garde de 24 heures dans votre établissement. Ainsi, vos collaborateurs ne seront pas fatigués et ne se laisseront pas gagner par le stress. Résultat, ils pourront donner le meilleur d’eux, et des erreurs médicales seront facilement évitées. Ainsi, vous devez :

  • Avoir plusieurs collaborateurs qui s’alterneront après 12 ou 14 heures de gardes au maximum ;
  • Avoir au moins un remplaçant qui pourra substituer le principal dès que ce dernier serait indisposé.

Ainsi, chacun de vos médecins pourra travailler avec sérénité et avec une bonne dose de concentration. Tout doit être donc fait pour faire perdre aux erreurs médicales, leur titre de troisième cause de décès dans les pays plus développés.  

Être attentif aux avis des autres

Personne ne peut prétendre détenir aujourd’hui la connaissance suprême. C’est pourquoi l’humain peut toujours commettre des erreurs. Mais, que diriez-vous d’unir vos forces ? L’idée ici est que votre personnel sache recueillir l’avis des autres spécialistes si jamais un doute s’élève dans son cœur. Les patients peuvent aussi solliciter un second diagnostic avant de commencer leur traitement. Dans votre établissement, vous pouvez aussi utiliser la solution proposée par le docteur Freund. Elle revient à ce que les équipes médicales se réunissent deux fois par jour pour vérifier leurs différents diagnostics. C’est une véritable porte de sortie pour réduire considérablement les erreurs médicales dans les établissements de soin.

Tu pourrais aimer

A propos de l'auteur: Laure

Psychologue, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de rendre l'information et mes connaissances accessibles aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *