4 conseils pour soigner un patient souffrant de phobie du dentiste

43 Likes comments off

La phobie du dentiste est l’une des principales raisons pour lesquelles de nombreuses personnes ne vont pas chez les dentistes. Elle a même été reconnue par l’OMS comme une véritable maladie et 15 à 20 % environ de la population mondiale en souffre. Cette phobie est majoritairement liée à la peur de la douleur. Alors, comment y remédier ?

Programmez une consultation initiale par téléphone

Pour les patients souffrant de la phobie du dentiste, il existe une solution pour ne pas paniquer et éviter de devoir renoncer à un traitement dentaire. Cette solution consiste à mettre en place une consultation téléphonique. Durant cette dernière, le patient qui souffre de la peur du dentiste sera invité à répondre à quelques questions qui permettront d’apprécier son niveau d’anxiété. En fonction des résultats de la consultation et sur la base des informations recueillies auprès du patient lors de l’entretien téléphonique, l’équipe médicale et anesthésique évaluera la meilleure approche à employer.

Créez une relation de confiance

Du dentiste jusqu’à l’assistant en passant par le réceptionniste, une relation de confiance croissante doit être créée avec le patient. L’objectif est de le mettre à l’aise avant, pendant, et même après la séance de soins dentaires. Aussi, la plupart des personnes qui souffrent de la phobie du dentiste commencent à ressentir de l’anxiété en imaginant des scènes fictives lorsqu’ils sont seuls. Pour y remédier, limitez ou supprimez complètement leurs temps passés dans la salle d’attente.

Utilisez les méthodes de sédation consciente 

Après la consultation téléphonique, si le résultat de l’examen révèle un patient peu anxieux, le médecin, soutenu par l’équipe d’anesthésiologie, peut administrer au patient une sédation dite consciente. Cela peut se faire par l’utilisation du gaz meopa encore appelé le protoxyde d’azote, l’oxyde nitreux ou encore le gaz hilarant.

Cette solution sédative permettra au patient d’entrer dans un état de relaxation totale, d’amnésie et de contrôle de la douleur durant l’intervention du dentiste. L’avantage de ce type de sédation est qu’il permet au patient de rester conscient durant le traitement. Ce qui favorisera une bonne coopération entre les deux.

Recourez à l’anesthésie générale

Si le résultat de la consultation révèle un patient difficile à gérer en raison d’une très grande phobie du dentiste, le traitement doit être effectué dans une salle d’opération. Le dentiste et ses collaborateurs pourront procurer les soins qu’il faut au patient. Ici, le client est mis sous anesthésie générale.

En effet, les collaborateurs du dentiste endormissent le patient jusqu’à la perte de conscience en respiration spontanée ou assistée. Toutefois, tous les cabinets dentaires ne disposent pas de salles d’opération dédiée à la prise en charge de cas complexes ou de patients souffrant de phobie du dentiste.

En somme, il existe des astuces qui permettent de traiter les patients souffrant de la phobie du dentiste. Vous avez par exemple la consultation téléphonique, la création d’une relation de confiance avec le dentiste, le recours à la sédation consciente ou l’anesthésie générale. En outre, sachez que tous les centres ne disposent pas de ressources logistiques et humaines nécessaires pour traiter ces types de patients.

Tu pourrais aimer

A propos de l'auteur: Laure

Psychologue, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de rendre l'information et mes connaissances accessibles aux internautes.