Comment détecter une allergie au gluten

1 Like Comment

Le gluten est une protéine présente dans bon nombre de céréales telles que le blé, l’avoine et autres. Certaines personnes ont une intolérance à cet élément, ce qui peut donner naissance à des conséquences. Ce sont par exemple les troubles digestifs et même des inflammations de l’intestin grêle. Plus loin, il peut en découler de multiples carences et maladies. C’est pour cela qu’une carence au gluten doit être identifiée le plus vite possible, afin d’y remédier. Comment faire ?

Les symptômes


Avant de pouvoir utiliser les astuces disponibles sur soignernaturel.com, il faut identifier les symptômes d’une intolérance au gluten. Ils varient certes selon les organismes, mais certains sont récurrents comme :

  • La diarrhée ;
  • Les ballonnements ;
  • Les vomissements ;
  • Les douleurs au ventre ;
  • Les aphtes dans la bouche ;
  • Les douleurs aux articulations ;
  • L’arrêt de croissance chez l’enfant ;
  • Etc. 

Il faudra donc être très attentif au moindre signe inhabituel, qui pourrait survenir après une consommation d’aliments contenant du gluten.

Détection d’une intolérance au gluten

N’allez pas vous mettre au régime sans gluten comme ici, juste pour suivre la tendance. Un diagnostic doit d’abord être fait par un médecin qui réalise pour cela un examen sanguin. L’étape suivante consiste à la réalisation d’une biopsie de l’intestin grêle, au moyen d’un tube équipé d’une pince. L’intromission est faite comme on procède pour une endoscopie. L’objectif est d’identifier de probables lésions, qui pourraient prouver une intolérance au gluten.

En fonction du profil, certaines personnes présentent un risque élevé d’avoir une intolérance au gluten. Ce sont surtout :

  • Les jeunes enfants ;
  • Les femmes de 40-50 ans ;
  • Les hommes de 50-60 ans ;
  • Les personnes dont un membre de la famille a une intolérance au gluten.

Moyen de prévention et traitements


Une intolérance au gluten peut être prévenue par des moyens comme celui-ci. En ce qui concerne par exemple les bébés, il faudra les nourrir exclusivement au sein. Par ailleurs, ne leur donnez pas avant 4 mois des céréales ou produits contenant du gluten. C’est le meilleur moyen de réduire leur probabilité d’avoir une intolérance au gluten. En cas d’absence de traitement, les conséquences peuvent être fâcheuses sur le long terme.

Entre autres complications, les personnes sujettes peuvent avoir :

  • Une cirrhose ;
  • Un syndrome de l’intestin irritable ;
  • Etc.

Une intolérance au gluten n’est pas passagère, mais bel et bien permanente. C’est pour cela que l’observation d’un régime adapté est fortement recommandée en cas de diagnostic. Vous pourrez prendre contact avec un diététicien pour l’élaboration de recettes sans gluten. De manière concrète, il faudra mettre une croix sur les aliments qui contiennent :

  • Des céréales de blé ;
  • De l’orge ;
  • De l’avoine ;
  • Du seigle ;
  • Etc. 

Vous ne pourrez plus consommer des pâtes, du pain, une variété de yaourts, en plus des plats préparés. Certains médicaments ont aussi du gluten parmi leurs composants. Il faudra alors prendre le temps de lire les notices pour les éviter. Cependant, ce nouveau mode de vie n’est pas très contraignant. Vous retrouvez aujourd’hui de plus en plus de produits sans gluten dans les grandes surfaces.

Tu pourrais aimer

A propos de l'auteur: Laure

Psychologue, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de rendre l'information et mes connaissances accessibles aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *